Avertisseur de fumée



Les avertisseurs de fumée sauvent des vies !
Les statistiques démontrent que 78 % des incendies mortels se produisent dans des résidences entre 2 heures et 4 heures quand les occupants dorment. La plupart des décès sont attribuables à l'inhalation de fumée et non aux flammes. Les personnes âgées et les enfants de moins de cinq ans sont les plus vulnérables en cas d’incendie.

Quand un incendie se déclare, il se peut que vous ayez moins de quelques secondes pour évacuer une résidence sans danger pour votre vie.

Les avertisseurs de fumée sont des appareils d’un prix abordable qui peuvent hâtivement avertir les gens de la possibilité d’un incendie. L’avertisseur de fumée est un appareil conçu pour détecter la présence de fumée et alerter les occupants afin qu’ils puissent évacuer rapidement le lieu d’un incendie. La principale utilité d’un avertisseur est de vous réveiller si un incendie se déclare durant votre sommeil.

Tout avertisseur de fumée branché à un circuit électrique ne doit jamais être débranché, et c’est à vous qu’il incombe de vérifier périodiquement s’il fonctionne. L’avertisseur de fumée électrique est plus fiable en raison de l’entretien. Il est aussi recommandé d’avoir des dispositifs électriques munis d’une batterie de sauvegarde en cas de panne d’électricité. S’il s’agit d’un avertisseur de fumée à pile, il faut remplacer les piles deux fois par année. Il est suggéré de le faire aux changements d’heure.

Au moment de toute rénovation, nous recommandons fortement l’installation d’un avertisseur de fumée électrique par étage, interconnecté comme les normes de construction l’exigent (code national du bâtiment du Canada 1995), et ce, afin de maximiser la détection rapide. Ainsi, dès qu’un des avertisseurs est déclenché, tous les autres dans la maison se déclenchent en même temps. Par exemple, s’il y a un début d’incendie au niveau du sous-sol, les occupants du deuxième seront avisés immédiatement, avant que la fumée se répande à leur étage.

À la suite de la campagne de prévention 2005 dans les territoires de L’Île-Perrot et de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, nous avons constaté que 25 % des résidences visitées n’avaient pas d’avertisseurs de fumée et qu’un certain nombre d’avertisseurs n’étaient pas fonctionnels (en grande partie ceux qui fonctionnent à pile).


Installation de tout avertisseur de fumée
Les avertisseurs de fumée doivent être installés à l’extérieur de chaque aire de sommeil distincte dans le corridor commun menant aux chambres, le plus près possible de celles-ci, à chaque étage de votre demeure ainsi qu’au sous-sol :

  • installez le premier avertisseur à l’endroit attenant aux chambres à coucher
  • installez un avertisseur à chaque étage de votre demeure
  • installez un avertisseur dans chaque pièce où l’on dort la porte fermée, car il se peut qu’un dormeur, derrière sa porte close, n’entende pas l’alarme sonore
  • fixez l’avertisseur à une distance d’au moins 10 cm (4 po) du mur latéral lorsque vous l’installez au plafond
  • effectuez l’installation d’un avertisseur au mur sur son côté intérieur de façon que son bord supérieur soit situé à une distance minimale de 10 cm (4 po) et maximale de 30,5 cm (12 po) du plafond


Si un avertisseur de fumée déclenche souvent de fausses alarmes, c’est peut-être :

  • qu'il est sale : passez légèrement l’aspirateur à l’extérieur du boîtier
  • qu'il a plus de 10 ans : changez-le
  • qu'il est mal placé : il peut être installé au mur (souvent recommandé dans des petits logements)
  • que le type d’avertisseur ne soit pas approprié (soit à cellule photoélectrique ou à ionisation)


Emplacement déconseillé

  • n'installez pas un avertisseur dans la cuisine ou la salle de bains
  • n'installez pas un avertisseur à moins de 0,9 m (3 pi) des conduits à air forcé utilisés pour les besoins de chauffage ou de climatisation, des ventilateurs de plafond ou d’un ventilateur central, ou de tout endroit à grande circulation d’air
  • n'en placez pas dans le garage.  Lorsque vous démarrez votre véhicule, des particules de combustion se répandent dans l'air


Est-ce préférable d’avoir des avertisseurs reliés à un central ?
Grâce aux avertisseurs reliés à un central, le service de Sécurité incendie intervient encore plus rapidement, particulièrement si l’incendie se déclare en votre absence.

Lorsqu’un avertisseur de fumée émet un signal sonore continu, sortez sans délai et, d’un endroit sécuritaire, appelez les pompiers.  Ne vous arrêtez pas pour sauver certains objets ou des animaux domestiques. Assurez-vous que tous les occupants ont bien évacué le logement ou la maison.  Préparez, avec votre famille ou vos colocataires, un plan d’évacuation en cas d’incendie. Prévoyez également un point de rassemblement à l’extérieur et ne retournez jamais à l’intérieur d’un bâtiment en feu.


Comment savoir si un avertisseur de fumée à pile ou électrique fonctionne bien, quand le remplacer et quand changer la pile ?
Vérifiez les avertisseurs tous les mois (quand vous changez la page du calendrier) en appuyant sur le bouton d’essai pendant quelques secondes ou en suivant les indications du fabricant. L'alarme devrait sonner dans les secondes qui suivent. Vérifiez sa capacité à détecter la fumée en éteignant une chandelle.

Remplacez-le tous les DIX ans.  Fiez-vous à la durée de vie indiquée sur le boîtier de l’avertisseur. Si la date de fabrication est manquante, c’est que l’avertisseur a plus de 10 ans. Changez-le.  S'il est endommagé, poussiéreux ou n’émet pas de signal après le remplacement de la pile, changez-le.  Ne dépassez jamais la durée suggérée et ne peinturez jamais votre avertisseur de fumée.

Remplacez la pile lorsque l’avertisseur émet des signaux sonores intermittents qui indiquent qu’elle est trop faible. Profitez du changement d’heure pour la vérifier et remplacez-la, au besoin.  N’utilisez jamais des piles rechargeables.

Peut-on nettoyer un avertisseur de fumée à pile ou électrique sans risque ?
Oui.  Passez légèrement l'aspirateur à l'extérieur du boitier de l'avertisseur au moins une fois par année.

Sujets relatifs
Services et conseil municipaux

Gestion du territoire
La gestion du territoire regroupe les services de travaux publics, les usines de filtration et d’épuration, les services techniques et le service d’horticulture.  L’ensemble des services de la gestion du territoire assure le bon fonctionnement des réseaux d’aqueduc et d’égouts, il voit à l’entretien du réseau routier et des espaces verts, procède à l’aménagement horticole et à la planification du développement de la ville.


Guichet municipal

Droits et règlements
Dans cette section, vous trouverez toutes les informations relatives aux cueillettes de déchets, à l’utilisation de l’eau et aux nuisances ainsi que les directives concernant les stationnements et les abris d’auto temporaires.


Guichet municipal

Répertoires des ressources
Un répertoire des ressources regroupe des liens utiles vers des sites d’intérêts communautaires, éducationnels, gouvernementaux, etc.


 
 
Haut de page
 
Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami